E-11-06

Ame-no-hohi-no-mikoto 竈神(天穂田尊)
Kamosu-jinja, Matsue (dép. de Shimane) 神魂神社(かもすじんじゃ)御釜宮 島根県松江市大庭町      
Sanctuaire shintô
Cet ofuda dépeint la descente du dieu Ame-no-hohi-no-mikoto. Le dieu, en costume de fonctionnaire comme c'est souvent le cas pour les kami, se tient assis sur un chaudron volant sur les nuages. A l'arrière, des volutes de fumée ou des flammes rappellent que le chaudron est synonyme du foyer, et se trouve ainsi associé au dieu du feu, Kamado-gami. 天穂田尊
De par son association avec Kamado-gami, Ame-no-hohi-no-mikoto occupe à ce titre une place spécifique dans les croyances populaires, et passe pour être le vecteur de messages divins.
Sans objet
Les divinités relevant du shintô sont moins souvent représentées, que ce soit sous forme de statues ou sur des ofuda, que celles vénérées dans les temples bouddhiques. Le dieu représenté ici est Ame-no-hohi, ancêtre divin des gouverneurs de la province d'Izumo, dont les mythes antiques nous disent qu'il fut envoyé auprès d'Ôkuninushi-no-mikoto, divinité régnant sur le pays depuis ladite province, afin de lui conseiller de céder son territoire au descendant d'Amaterasu. Cet épisode, souvent interprété comme un récit mythifié de conquête de la province en question par le clan impérial « descendant » d'Amaterasu, se trouve ici rappelé dans l'inscription en haut de l'image. En effet, le sanctuaire Kamosu, bien qu'absent des textes antiques, se targue d'être situé là où la divinité descendit, montée sur un chaudron (kama), comme l'indique le toponyme « Kama-ga-tani », la « Vallée du chaudron ».
A l'époque d'Edo, on était particulièrement attentif aux « sifflements du chaudron » (kamanari), vus comme des présages. De même, de nombreux sanctuaires pratiquent des divinations en faisant cuire du riz dans un chaudron pour produire des sifflements qui font ensuite l'objet d'interprétations.   鎮火の神   釜にのって雲の中から出現  出雲神魂神社            
Sans objet
Papier
143 mm
280 mm
© Ofuda - 2019 - Mentions Légales 認可
Theming Juliette Ledermann