D-05-06

Benzai-ten (sk. Sarasvatī), dite Chikushima Benten
Le Benzaiten-dô du Hôgon-ji (Secte Shingon, Branche Buzan ) est en même temps le sanctuaire principal du Tsukubusuma-jinja (Chikubushima-jinja)
Hayazaki 1821, Biwa-chô
Nagahama-shi
Higashi-Asai-gun
Shiga-ken
宝厳寺の弁才天堂は都久夫須麻神社(現: 竹生島神社) の本殿なる
滋賀県 東浅井郡 長浜市 びわ町 早崎1821
(en bas, dans le cartouche, de droite à gauche :) (下、花わく内、右から左へ:)「竹生島大辨才天女」
Image de la Benzai-ten de Chikubushima, montée en rouleau vertical. La déesse est dotée de huit bras, correspondant au type décrit dans leSûtra du Roi suprême à la Radiance d'Or.
Elle émerge d'un calice de feuilles de lotus qui repose sur un rocher. Point de vagues qui le baignent ici, car le mont Shigi (437 m), siège de cette déesse, est au coeur de la plaine de Yamato. Benzai-ten est vêtue et appareillée à la façon d'une dame de la cour des Sui ou des Tang, coiffée d'une
couronne précieuse au milieu de laquelle se dresse un portique sacré. Celui-ci s'élève au dessus de la figure d'Uga-jin, serpent lové à la tête humaine, figuration de la divinité autochtone de la nourriture et de la fertilité. Benten serre dans ses huit mains les attributs qui la caractérisent: de droite à gauche, ce sont l'arc, la roue de la Loi à huit rayons, la lance à trois pointes, le pilon tripartite, la clef des richesses et les flèches, tandis que ses deux mains principales tiennent l'épée (symbole de la clarté d'esprit) et le joyau. A côté des armes qui trahissent son aspect de divinité priée pour la victoire au combat, elle se veut aussi, avec la cléf (accès au grenier, mais aussi ouverture à la vérité) et la «gemme qui comble les désirs», dispensatrice de richesse.
八臂宇賀弁財天立像(大弁財天)。『金光明最勝王經』に拠る八臂弁才天。


Identique àD-05-10. Même imprimeur ? D-05-10信貴山弁財天と同じ。発行会社は同じ?
Le culte de l'indienne SarasvatĪ se concretise au Japon vers le début du XIIe siècle, lorsque Benzai-ten est identifiée au kami de l'île de Chikubushima, 都久夫須麻神社の祭神は倉稲魂命(ウカノミタマノミコト)所謂宇賀神で、弁才天はその本地。




洋紙
© Ofuda - 2019 - Mentions Légales 認可
Theming Juliette Ledermann