D-02-02

Taishaku-ten (Vénéré principal de ce temple est Taishaku-tennô) 帝釈天 (当寺の本尊は帝釈天王)
Kiken-zan Mani-dera (Tendai, branche de l'Anraku-in)
(dit aussi Mani-ji ou Mani-san, anciennement connu sous le nom de Terre pure d'Inaba"";" trad.""Montagne Belle-à-voir - Temple du joyau qui exauce les désirs"" Kakuji 624 Tottori-shi Tottori-ken Mani-dera est situé sur le flanc du mont Mani (357 m) qui est considéré comme sont ""saint des saints"" (Oku-no-in), mais aussi comme une sorte de mont Sumeru sur le sommet duquel se trouve le Palais ""Beau-à-voir"" (Kiken-jô), la céleste résidence d'Indra. Pour la population de la province, cette montagne fut considérée depuis le milieu de l'époque de Heian comme lieu de séjour des âmes des défunts (d'où son surnom de Terre pure, ou Paradis, d'Inaba). Le temple aurait été fondé à l'ère Jôwa (834-848) par Jikaku daishi (Ennin)."
喜見山摩尼寺 マニデラ、通称摩尼山 「マニジとも、また昔は〈� 幡の浄土〉とも云われている」(天台宗安楽律法流) 覚寺624 鳥取市 鳥取県 摩尼山(357メートル)山腹にあり、摩尼山が奥院となっている。インドラが住む� �弥山の� �にある三十三天の喜見城にも例えいる。平安中期� �から当寺は� 幡の死者の霊魂が行く山で、極楽往生の地(� 幡の浄土)と信じられた。 承和年中(834-848)円仁(天台三代座主慈覚大師)の草創と相伝う。
Inshû Mani-ji (ou Mani-dera) (Inshû est le nom chinois de l'ancienne province d'Inaba, correspondant à la partie orientale de l'actuel département de Tottori) � 啞摩尼寺 (� 啞は旧� 幡国の別称、今の鳥取県の東部に当たる)
La divinité est en grande robe de cour, dite "vêtement de deva", la tête couronnée d'une tiare, ce qui, ajouté aux traits doux du visage, lui donne une apparence féminine. La sculpture en pierre qu'elle a pour modèle aurait d'ailleurs été façonnée à l'image de la fillette dont Taishaku-ten assumait la forme en s'y manifestant pour la première fois (voirD-2-2-4). Sa main droite levée porte le foudre tandis que sa gauche est abaissée en un geste d'accueil. A part les traits féminins, l'image est d'une figuration très classique conforme aux données courantes des manuels d'iconographie, mais elle ne correspond pas à celle de la statue, Vénérée principale du temple, qui montre Taishaku-ten en costume de voyage, avec des jambières. Dans l'ensemble et dans ses détails, la tenue est à rapprocher de celle du Taishaku-ten dépeint sur l'autel de Kichijô-ten du Jôruri-ji (maintenant au musée de l'Université des arts de Tokyo). " お札の帝釈天は右手に独鈕杵を埕り、啦手を降ろして与願印を結び、大変古典的な形に表されているが、しかし実際の本像はこれと少し異なり、右手に唯の独鈕ではなく、大きな宝棒を持っており、啦手は胸の高さに啮し出して施無畏印を結んでいて、旅装に脚絆を着けた姿である。中国宮庭風の天衣で、� �上に宝� を載せ、顔の柔婉な表情に� えて全体に女性的な様子を見ると、産見镕者の娘(以下の縁赕参照)がモデルになっていると伝える、摩尼山の奥の院の立岩の前にある帝釈天石像(D-2-02_4参照)を� ている様である。三十三天を統治する、摩尼山� �の� �岩にあらわれ、衆生の済度、とりわけ「五障非器の女人をして安養兜卒に参詣せしめ」ることを約した帝釈天を現しているであろう。 衣装と全体的な様子の表現は浄� 璃寺吉祥天厨子絵(現在東京芸術大学蔵)の帝釈天に良く似ている。
Talisman assurant aux défunts, surtout aux femmes, la renaissance au ciel des Trente-trois (Tori-ten) que gouverne Indra (?) 故人、特に女人の冥福、安養浄土の往生を祈るための譕符 (?)
Il est possible que le ofuda représente le dieu accueillant l'âme des femmes mortes pour les guider au paradis des Trente-trois"" qu'il gouverne, conformément au voeu qu'il aurait prononcé lors de son apparition sur le rocher du mont Mani. Il faut rappeler à ce propos que, depuis le moyen-âge et contrairement aux autres montagnes sacrées comme les monts Kôya et Hiei, le Mani-san est accessible aux femmes, et que cet espace a été considéré comme une Terre pure où séjournent les âmes des défunts. A cela s'ajoute le fait que le ciel des Trente-trois (Tori-ten) dont Taishaku-ten est le maître, est, par excellence, dans la tradition bouddhique, un lieu où renaissent les femmes." お札の図像は摩尼寺の本尊の姿と異なる(本尊の写真を参照)。
L'Histoire du Taishaku-tennô du Mani-dera"" dont le temple conserve un manuscrit daté de Kôka 3 (1846), raconte que la fillette d'un notable nommé Ubumi du district voisin, disparut brusquement à l'âge de huit ans. Ce fut durant l'ère Tenchô (824-834). Tandis que le père la faisait rechercher partout, on la vit d'abord sous forme de néréide danser au-dessus de la mer, puis, au bout trois jours et trois nuits, elle se manifesta sur un rocher au fond du mont Mani en tant que Taishaku-ten, faisant voeu de sauver les êtres vivants et, en priorité, d'amener les femmes empêchées d'atteindre la bouddhéité, au paradis de Miroku. En témoignage de gratitude le père y établit une fondation pieuse, dont quelques années plus tard, pendant l'ère Jôwa (834-848), Ennin fit un grand monastère. Cette légende est rapportée la première par Miura Seiryô dans sa ""Description (du pays) d'Inaba"", de 1795." 「� 幡志」所引の当寺縁赕によれば、昔高草郡に镕者あり、名を産見と云う。一女子あり。八歳の夏六月忽ち其所在を失ふ。镕者之を尋求むるに彼女子龍女となって浕上に浮遊すること三日三夜なり。晦日に至って立岩の� �に帝釈と現して仏法王法を守らんと云てされりと是其の略説なり。現在する弘化三年(一八四六)筆写の「摩尼寺帝釈天王縁赕」に云うには、平安時代前期、産見镕者の敱い信仰に対し、� �弥山の喜見城に摩尼� �� をもって、厳飾されている帝釈天が摩尼山� �の� �岩に現れ、衆生の斎度、とりわけ「五障非器の女人をして安養兜卒に参詣せしめ」ることを約したので、镕者はこの地に精舎を営み、さらに承和年間(八三四-八四八)に慈覚大師が七� �伽藍と四九院を建立したと云う。
帝釈天札2枚(本尊は御札の中の内符である)      略縁赕メモあり本尊の写真
Frank 1990 : 103 (ill.h.t. Nos 14, 15).
Frank 2000 (Résumé 1979-1980 : 55-56)
Frank 2002 : 29, 36-37
Description (du pays) d'Inaba"",
""Histoire du département de Tottori"", vol. 2 et 7
""Histoire du Dieu-Roi Taishaku du Mani-dera"", de 1846
Pour l'image de Taishaku-ten peinte sur le volet droite de l'autel de Kichijô-ten du Jôruri-ji, voir l'""Encyclopédie de la statuaire bouddhique du Japon"", vol.4 ""Deva"", p. 39."
Frank 1990 : 103 (ill.h.t. Nos 14, 15).
Frank 2000 : 55-56.
フランク 2002:36-37
『鳥取県史』第2啻 中世、第7啻 近世資料
『� 幡志』� 府侍医 安部恭庵 畨録 寛政七年 →佐伯元吉畨『� 伯叢書』第三冊、名著出版、昭47
弘化三年『摩尼寺帝釈天王縁赕』寺蔵
『� 啞摩尼寺帝釈天霊験記』寺蔵
浄� 璃寺吉祥天厨子絵正面扉右に描かれた帝釈天像は、『日本の仏像大百科』第4啻 「天」、39� �参照
和紙
© Ofuda - 2019 - Mentions Légales 認可
Theming Juliette Ledermann