B-02-90

N°22 des Provinces de l'Ouest, Jûichimen-Senju-Kannon : le bodhisattva Kannon "aux Mille Mains et aux Onze Faces" (Triade) 准胝千手観音
Fudaraku-san Sôji-ji, Ibaraki (dép. d'Ôsaka) 補陀洛山 総持寺(ふだらくさん そうじじ) 大阪府茨木市 (西国33所 27番)
Ecole Kôyasan-Shingon
En bas, de droite à gauche : Saigoku dainijûniban Settsu no kuni Sôji-ji (Sôji-ji, 22e [étape du pèlerinage] des Provinces de l'Ouest, province de Settsu)
Le Vénéré principal du temple, fondé en 890 par Fujiwara no Yamakage, est représenté ici au milieu des flots avec ses deux acolytes habituels : le roi nâga Nanda à sa gauche et la déesse Kichijô à sa droite. Kannon se tient debout sur une tortue.
Le "Kannon chevauchant une tortue" du Sôji-ji est réputé pour la protection des enfants, la prévention des incendies et l'éloignement des calamités.
Kannon est représenté debout sur une tortue.
Selon la légende, le Second conseiller Fujiwara no Takafusa aurait rencontré sur le chemin qui le menait au Dazai-fu (nord de Kyûshû) des pêcheurs qui venaient d'attraper une tortue. La prenant en pitié, il offrit alors son vêtement pour acheter l'animal auquel il rendit sa liberté. Le lendemain, son fils, Yamakage, tomba dans la rivière sans que son père ne puisse lui venir en aide. Il se mit alors à prier de tout son coeur Kannon quand, tout à coup, son fils tant aimé réapparu sain et sauf sur le dos de la tortue libérée la veille. Takafusa promit alors de sculpter une statue à l'effigie du bodhisattva. Ce n'est que quelques années plus tard, après sa mort, que son fils de retour à la capitale put enfin réaliser ce vœu, non sans l'aide d'un mystérieux jeune homme qui sculpta la statue en l'espace de mille jours au terme desquels il disparu, laissant derrière lui l'œuvre achevée faisant figurer Kannon chevauchant la fameuse tortue.
Sans objet
Konjaku monogatari-shû (Histoires qui sont maintenant du passé), vol.19 今昔物語集 第19
Papier
110 mm
123 mm
© Ofuda - 2019 - Mentions Légales 認可
Theming Juliette Ledermann